Le Dr de Gasquet associe l’approche corporelle, les savoirs traditionnels et la médecine moderne. Avec des formations en France et dans le monde, elle milite depuis plus de 30 ans pour changer les erreurs biomécaniques de l’accouchement et du travail des abdominaux, tout en respectant la physiologie.

Entourée d’une équipe de formateurs elle innove et fait école auprès des professionnels de la santé et du sport.Auteur, elle a publié quelques best-sellers tel que :

« Abdominaux arrêtez le massacre » ou « Bien être et maternité »

La Technique

 

Plus qu’un programme standard d’exercices, cette technique est une éducation personnalisée qui tient compte de la morphologie de chacun dans sa globalité et des facteurs de risques. C’est un travail de prévention et de renforcement qui repose sur la biomécanique et s’applique à tout âge et toute situation, femme enceinte, sportif, lombalgique ... et aussi, pour les efforts du quotidien.




Qu'est-ce que l'abdologie ?

 

L'abdologie, c'est la science des abdominaux. Il s'agit d'envisager les abdos d'un point de vue médical et non plus seulement esthétique. Car bien faire travailler ses abdos avec des exercices adaptés participe d'une bonne santé. Cela contribue à la protection du périnée, au renforcement du dos, à une meilleure digestion...

 

Inspirée de la pratique du yoga, cette technique repose sur des postures et non sur des séries répétitives. La bonne bascule du bassin sans tassement est primordiale, en plaçant correctement son corps. C'est le muscle transverse qui est ici le plus sollicité. C'est le plus profond, il tapisse toute la hauteur de l'abdomen, partant du dos et s'accrochant aux vertèbres. Bien tonifié, il affine la silhouette opérant comme une gaine... 

 

La respiration est également importante. Il faut veiller à ne pas respirer à l'envers. Quand vous inspirez, l'air entre donc le ventre se gonfle et quand vous expirez, l'air sort donc le ventre doit se rentrer.



PRÉPARER SON ACCOUCHEMENT EN DOUCEUR

AVEC LA MÉTHODE DE DE GASQUET

 

 

La méthode de De Gasquet, ou l’approche posturo-respiratoire (APR) est une préparation à l’accouchement qui est à la croisée de la kinésithérapie, de l’ostéopathie et de l’obstétrique. Elle a été mise en place par le Dr Bernadette De Gasquet, spécialiste de la naissance en pré et en post-partum.

 

Notre respiration évolue suivant la position que nous adoptons et la respiration est un des éléments clés de l’accouchement. Pour voir la lumière du jour, le futur bébé doit passer par des détroits (parfois à 90° les uns des autres) et il semble que le fait de bouger favorise la descente du bébé. Ainsi, « la position allongée sur le dos, les pieds dans les étriers » n’est pas forcément la plus adaptée pour la mise au monde de votre bout de chou. La méthode APR est issue de ces deux constats et a été développée pour que les futures mamans apprennent à mieux se connaitre, à mieux respirer, à appréhender la douleur en adaptant leur respiration et leur position et surtout à écouter leur corps.

 

Par petits groupes les futures mamans vont réaliser des exercices corporels s’articulant autour de la respiration, des étirements, du travail du périnée et des positions d’accouchement. Ce travail réalisé à base de massages, d’étirements, de suspensions et de jeux avec divers accessoires (ballons ou galettes de caoutchouc…) permet de comprendre l’origine des douleurs des sciatiques, de l’accouchement et de s’approprier des solutions pratiques. Au cours des séances, vous allez aussi découvrir les différentes positions physiologiques adaptées à l’accouchement, vous familiariser avec celles-ci et adopter celle qui vous correspond le mieux.

 

Cette méthode s’adresse à toutes les futures mamans, et encourage également les futurs papas à participer pour faciliter la préparation de la venue du bébé. Plusieurs maternités ont été formées à l’APR et la proposent aux futures mamans. Il est conseillé de se renseigner sur la préparation dispensée par la maternité dans laquelle vous souhaitez accoucher. En effet, cela vous permettra de connaître les techniques d’accouchement qui y sont pratiquées. Si la maternité que vous avez choisi ne pratique l’APR, vous pouvez tout de même vous préparer avec cette méthode, en découvrant comment adapter au mieux votre respiration à la position classique d’accouchement.


BIEN DANS VOTRE CORPS

APRÈS L'ARRIVÉE DE BÉBÉ

 

 

Bébé est arrivé. Il va bien. Il est l’objet de toutes les attentions, de la maman, des autres membres de la famille, des professionnels de santé. En revanche, la maman est comme mise entre parenthèses.

 

« C’est comme si le corps maternel, qui pourtant vient de fournir tant d’efforts, passait au second plan», regrette Bernadette de Gasquet.

 

Dans notre société, la femme enceinte, le bébé et le père sont valorisés. Les suites de couches n’intéressent pas grand monde. Or, cette période post-partum de six semaines est un temps fondamental. » Une sorte de transition qui va permettre à la maman de naître à elle-même, de retrouver ses forces pour devenir mère. « Après l’accouchement, les femmes sont obnubilées par le bébé. Elles ne s’écoutent plus, toutes leurs pensées tournent autour de l’enfant. 

La première question à leur poser est : « Et vous ? Comment allez-vous ?.

 

Face au vide de nos pratiques, Bernadette puise des attitudes dans les coutumes simples mises en place par les sociétés traditionnelles, et aide ainsi les jeunes mères dans leurs premiers pas de maman. « D’abord, elles doivent se reposer. Vivre couchée le plus possible afin de lutter contre la pesanteur. On peut faire beaucoup de choses allongée sur un lit avec son bébé. Ne pas jouer à la “super maman” et se faire aider : faire livrer ses courses par exemple. Éviter de porter des charges lourdes. Faire des pauses. Et surtout, apprendre à bien respirer en associant le périnée pour tous les efforts quotidiens. Je propose des exercices très faciles à mettre en oeuvre pour lutter contre la pesanteur et les  pressions abdominales, remettre les organes en place, drainer les tissus, renforcer les muscles et se relaxer et savoir comment on s’assoit après une césarienne, après une épisiotomie. »

 

Il n’est pas nécessaire d’attendre. Certains exercices se pratiquent avant même de poser le pied sur le sol après l’accouchement. Les exercices proposés ne dissocient pas la mère de l’enfant. Il existe de multiples astuces pour travailler avec bébé au sein. Les exercices sont adaptés en fonction des besoins, mal au dos, aux fesses, etc.

On fait tout de suite des “abdos” mais pas dans l’effort, et toujours dans l’“expire”. On s’occupe du périnée mais pris dans la globalité du corps. » 

La rééducation périnéale

 

Le périnée est l’ensemble de muscles, de ligaments et de membranes très fermes qui forment un véritable plancher, une sorte de « filet » qui soutient la vessie, le vagin et le rectum. Peu de femmes ont conscience de son importance, elles le découvrent souvent lorsqu’elles sont enceintes. 

 

En France, la rééducation périnéale a souvent comme unique objectif de guérir l’incontinence urinaire, d’éviter un futur prolapsus (ce que nos grand-mères appelaient « descente d’organes »), bref de prévenir la survenue de toutes sortes de pathologies à plus ou moins long terme.

 

Dans le post-partum, Je vous accompagnerais dans cette rééducation et nous  laisserons la place à une prise en charge plus globale du corps. Vous apprendrez à commander les muscles du périnée afin de les renforcer et de les tonifier. L’objectif est de contracter avant un effort les muscles du périnée, notamment le muscle releveur de l’anus.

En favorisant la maîtrise du vagin, vous améliorez également votre sexualité.