Lutte contre le diabète


Agir contre le diabète, c'est ce que nous pourrions faire ensemble,

car il est scientifiquement et médicalement prouvé que l'activité physique est un moyen efficace pour lutter contre cette maladie, qui ne doit pas devenir un handicap.

 

Je vous propose d'agir ensemble...

 

je vous aiderais à pratiquer l'activité qu'il vous faut, après un bilan médical et  les conseils d'un médecin, je mettrais en place un programme adapté et vous accompagnerais dans l'accomplissement de  votre objectif. 



Le sport et le diabète

 

Pratiquer une activité sportive permet d'avoir une bonne condition physique, de s'épanouir psychologiquement mais également de prévenir les maladies cardio-vasculaires, l'hypertension artérielle, l'apparition du cancer, de maitriser son stress, de maintenir un poids de forme ou de permettre de ne pas reprendre des kilos après un régime...

 

 Le sport a également une action préventive et curative du diabète en raison de son effet hypoglycémiant : le dosage de la glycémie avant le début d'un sport et 1 à 2 heures après un effort de 30 minutes environ, met en évidence une baisse significative de la glycémie.

 

Pratiquer une activité physique représente un véritable traitement d'un diabète de type II, aussi important que les règles diététiques et les médicaments. Pratiquer une activité physique régulière est fondamental dans le traitement du diabète.

 

L'activité doit être régulière tout au long de la semaine :

la répétition de plusieurs séances par semaine est indispensable Vérifier le taux de sucre dans le sang régulièrement .

 

Toujours consulter son médecin avant de débuter une activité sportive Il est indispensable de consulter son médecin avant de débuter ou de reprendre le sport. La consultation permet de :

 

- Choisir le sport le plus adapté à sa condition

- Déterminer le rythme et l'intensité du sport

- Prévenir l'apparition d'épisodes d'hypoglycémie

- Envisager la nécessité de réaliser un test d'effort

- Connaître les précautions à prendre et vérifier l'absence de contre-indication avec d'autres médicaments prescrits.

- Prescrire un FO (fond d'oeil).

- Prévoir un examen des pieds chez un podologue

- Tenir un carnet d'auto surveillance : contrôler la glycémie, les écarts alimentaires, noter la survenue des malaises Savoir adapter la dose d'insuline à injecter suivant l'intensité de la séance.

 

Pour les diabétiques insulinodépendants : contrôler la glycémie régulièrement avant, pendant et après l'effort afin d'adapter la dose d'insuline Un contrôle systématique de la glycémie et une parfaite hygiène des pieds sont indispensables.